Select language
Search results
1 to 10 out of 40 images
  • Images
    1-10
Vue sur le bâtiment du théâtre à Paghman de l'est, construction à plan basilical commencée par un architecte turc, finalisé par l’architecte italien Angelo De Gado en 1924. Il s’agit d’un bâtiment oblong, à deux transepts ou ailes, pourvu de deux collatéraux surbaissés par rapport au toit de la nef principale qui est couronnée de six lucarnes aux fenêtres ovales. Au-dessus du toit des collatéraux, six fenêtres de ventilation en demi-cercle répondent aux six lucarnes. Les collatéraux ainsi que l’entrée en forme d’abside rectangulaire sont à deux étages. Les murs et surtout les angles de la construction essaient d’imiter le bossage rustique des palais italiens. Les fenêtres sont pourvues de linteaux clavés.
Place, date
Paghman, après 1924
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-113
L’intérieur du théâtre, finalisé par l’architecte italien A. De Gado et inauguré en 1924. Le parterre est rempli de chaises en bois simples. Le balcon est porté par quatre piliers au fond et probablement encore plusieurs le long des côtés. Les murs du parterre sont peints d’ornements floraux, typique au style «Art nouveau». Le même style peut être perçu dans les portes à trois battants. La partie basse du mur du parquet est peinte en style trompe l’œil, imitant une grille ou clôture. La partie supérieure rappelle de nouveau l’architecture chrétienne, aves la lumière tombant d’en haut dans la salle, à travers les fenêtres à claire-voie des collatéraux. Des piliers imitant le style gothique, mais incurvés dans le mur et coupés, ornent les murs ainsi qu’un méandre et plusieurs éléments décoratifs rectangulaires. Au centre du balcon, au lieu de l’orgue, un local de projection dans une saillie cubique. La partie droite du balcon est probablement l’accès aux femmes, car elle est séparée de l’autre partie par muret noir en bois. Les portes s’ouvrant sur les côtés latérales du balcon sont enjolivées de piliers.
Place, date
Paghman, après 1924
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-114
Vue de la façade sud-est du théâtre à Paghman. Les deux ailes sont bien visibles, chacune avec une fenêtre large et ovale au-dessus d’une porte, qui sont ornées de linteaux clavés. L’abside rectangulaire est constituée au rez-de-chaussée de 3 portes vitrées ornées d’éléments décoratifs imitant des piliers corinthiennes. Le premier étage de l’abside ou bay-window est composé de trois énormes fenêtres arquées à petits carreaux entourées de riches ornements en stuc, surmontées par une corniche supportant une architrave ornée d’un fronton triangulaire. A droite, un jet d’eau du parc de Paghman ; à gauche, un pylône électrique. Le théâtre est surélevé, et accessible à travers d’un perron. Dans la fenêtre tout à droite au deuxième étage est visible une partie du foyer ainsi qu’un portrait de l’émir attaché au mur (cf. agrandissement).
Place, date
Paghman, après 1924
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-115
L’intérieur du théâtre, avec une vue sur la scène dans la partie nord-ouest du bâtiment. Devant la scène, dans le fossé un piano. Des deux côtés de la scène, deux énormes piliers rectangulaires finissant dans un chapiteau corinthien. Le mur de la scène est peint en style trompe-l’œil, imitant le marbre. Le rideau est tiré. La salle peut être illuminée grâce au chandelier visible en haut au centre. Le mur du parterre, structuré par des arcades aveugles, est décoré d’une sorte de grille en style trompe-l’œil et légèrement bombé, comme le balcon. Les deux dernières portes de chaque partie latérale du balcon sont surmontées d’un fronton circulaire contenant des bustes.
Place, date
Paghman, après 1924
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-116
Vue du théâtre de plein air de Paghman, déjà photographié sur les planches SdA 3-095, 3-097, 3-099 et 3-112. Les quatre piliers en pierre forment un espace ouvert, sur une terrasse. Le socle des colonnes est orné de guirlandes florales. A l’arrière-plan, on distingue les gradins en forme de fer à cheval en terre battue de l’amphithéâtre. En haut des gradins, un mât de drapeau. A droite, tout au fond, entre les arbres, est visible le toit d'un bâtiment.
Place, date
Paghman, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-117
Le bâtiment de la bibliothèque de Paghman (qui servait aussi de maison d’hôtes lors de fêtes nationales) fut construit au temps de l’émir Habibullah Khan (avant 1919) comme résidence d’été du prince Amanullah. Il est marqué par une sorte d’imitation du bossage des palais italiens, des murs grenelés et des piliers aux formes de stipes des palmiers, losangés, portant un balcon ouvert dont la balustrade est déjà toute recouverte d’une sorte de lierre. Les fenêtres latérales (comme toutes au style néo-renaissance, avec des linteaux portant des frontons triangulaires, appliqués directement sur le crépi) au premier étage sont équipées de petits balcons avec balustrades en imitation de bois en style autrichien, imitant des branches d’arbres. Au front du bâtiment, entre les deux portes-fenêtres donnant sur le balcon, se trouve une petite fenêtre de ventilation rectangulaire, et dans son embrasure, deux lampes électriques pour l’éclairage du balcon. Le porche de la construction est clôturé par une grille simple en bois. Les trois fenêtres du porche sont garnies de frontons brisés. Il s’agit probablement d’une des maisons construits par des soldats autrichiens internés à Kabul entre 1915 à 1921. Il est bien possible, que cette maison (comme le «sanatorium» à begtut) n’a jamais été utilisée comme bibliothèque (ou hôpital), mais comme logis pour visiteurs étrangers, car elle est mentionnée par Lady Humphrys et par la Principessa della Scaletta. La désignation ne semble être qu’un acte de propagande dans le cadre d’une ‘modernisation’ du pays. Le même constat est valable pour quelques «écoles» et «magasins» de Paghman.
Place, date
Paghman, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-118
L’hôpital est l’ancien palais d’été de l’émir Habibullah Khan. Le front de l’hôpital de Paghman vu depuis sa voie d’accès. Au-dessus du porche, les pilastres finissent dans un fronton dont le tympan est pourvu d’une horloge (similaire à celle du borj-e sa’at du palais delkusha à Kabul). Des deux côtés du front du bâtiment oblong, deux avancés imitent des ailes. Les fenêtres romanes de ces ailes sont à double arc. Les murs du bâtiment sont en pierre non badigeonnées, les angles et les linteaux des fenêtres sont en brique, et portent des lampadaires électriques. Au premier plan, à gauche, un garçon en turban regarde en direction du porche. Le toit est similaire de celui du magasin SdA 3-147.
Place, date
Paghman, 191?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-119
Vue frontale du bâtiment à deux étages rectangulaire doté d’une tour également rectangulaire. Au-dessus de l’entrée pend une plaque avec une inscription. Les fenêtres portent des linteaux clavés, à l’instar de la plupart des bâtiments administratifs de Paghman, sauf les deux fenêtres plus larges du premier étage, portant un fronton triangulaire. Les fenêtres sont protégées des jalousies fixe, la porte de l'école est ouverte. Au premier plan, à gauche, un mât de télécommunication dont les lignes traversent le parc devant l’école.
Place, date
Paghman, localisation exacte inconnue, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-120
Le bâtiment vu d’en bas est marqué par deux avant-corps simulant des ailes transversales et par un balcon au premier étage, sur la gauche. Les fenêtres ne sont enchâssées d’aucun pilastre ni linteau, leur châssis est composé des mêmes petits carreaux déjà visibles sur les planches montrant les bâtiments administratifs de Paghman. Le porche simple porte également une plaque avec une inscription (à l’ombre). Certaines des fenêtres sont ouvertes. Un chemin mène du plateau en bas à l’école en haut. Le toit de ce bâtiment est visible à l’arrière-plan de la planche SdA 3-138. Probablement il s’agit du même bâtiment comme le Ministère de l’Education SdA 3-084, vue de l’ouest. Les ornements en stuc et les fenêtres sont très pareille, et c’est bien possible qu’une école était installée dans le bâtiment du Ministère de l’Instruction.
Place, date
Paghman, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-121
Vue de l’arrière de la mosquée de Paghman à travers un pont. Le minaret rectangulaire couronné d’un pavillon octogonal en style indien avec un toit conique en tôle portant une flèche avec demi-lune. Le minaret porte une horloge sur trois côtés, il est 9h20 du matin. La mosquée est sise sur un socle dont les bords sont délimités par une haie jeune. La place devant le monument pour la naissance de l’émir Amanullah est vide et s’ouvre sur une allée bordée de peupliers. A droite de l’entrée de l’allée, une colonne Morris. A droite de cette colonne, une autre rue bifurque, allant vers d’autres bâtiments à peine visibles. Autour de la place, plusieurs réverbères électriques. Le long de la route derrière la mosquée, longeant le ruisseau emmuré, des réverbères sans ampoules, ainsi qu’une ligne électrique traversant la place, tendue par un mât électrique à gauche.
Place, date
Paghman, 1926
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-122