Select language
Search results
31 to 40 out of 40 images
  • Images
    31-40
Un arbre dans la parc royal de Paghman, probablement un noyer. En Afghanistan, un arbre représente la richesse, il est quelque chose de très prisée, d’estimée, presqu’un élément cultique de la vie quotidienne. La déforestation a été un problème et un thème des réformes agriculturales d’Amanullah, les chèvres, étant plus chères par leur viande plus précieuse, dévorant les arbres, souvent en grimpant sur eux.
Place, date
Paghman, localisation exacte inconnue, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-143
Une villa privée à un étage about le parc public de Paghman. Malgré sa forme cubique, elle est constituée par plusieurs ailes et avancements. Les pignons sont décorées de fenêtres ovales de ventilation, les fenêtres sont bordées de chambranles et linteaux en stuc et surmontées de frontons circulaires portant l’emblème de l’émir Amanullah (voir agrandissement).
Place, date
Paghman, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-144
Vue similaire de SdA 3-039 sur la villa koti safed dans le parc royal bala bagh, dans son état original à un étage. La maison est richement ornée, au style art-nouveau, avec des pilastres cannelés et finissant dans des ornements floraux, une façade supérieure striée diagonalement, une dentelure sous le toit, les fenêtres portent des linteaux triples en relief, surmontées par des fenêtres de ventilation. La construction est marquée par un avancement, presque une tour, comportant cinq côtés. On reconnait aussi des réverbères en style art-nouveau attachés à la façade (milieu de l’avant-corps, angles du bâtiment). La villa est sise sur un socle ou une terrasse et entouré d’une haie à peine développée.
Place, date
Paghman, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-145
Une autre vue du bâtiment du conseil d’état (voir planche SdA 3-129). Sa structure est marquée par l’avancement hexagonal (à droite du corps central) portant quatre paires de pilastres ioniques et des fenêtres cintrées. Les autres fenêtres du corps du bâtiment sont dominées par des simples linteaux. Devant et autour de la construction, des jardins.
Place, date
Paghman, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-146
Sise à la rue principale de Paghman, entre la mosquée et l’hôtel bahar, à côté de SdA 3-134, ce magasin offre un autre exemple du style hautement éclectique de la période Habibullah, réalisé par des artisans autrichiens internés en Afghanistan. La construction à deux étages porte toutes les caractéristiques du style art-nouveau (fenêtres tripartites arrondies et entouré de chambranles en stuc au premier étage, surmonté par des fenêtres demi-cercle ornées de reliefs simples), mais est surtout dominée par l’extravagance de la toiture reposant sur un corps de bâtiment oblong et rectangulaire : partant de la croupe du corps central, trois avancées surplombent largement la façade. Chacune de ses avancées est couronnée d’une fléchette en tôle. L’ancien palais d'été de l'émir Habibullah, visible sur la planche SdA 3-119, est pourvu d’un toit similaire. Le long de la route, des réverbères dépourvues d’ampoules ; à gauche, devant le bâtiment, un pylône électrique – la ligne électrique s’étirant le long de la route.
Place, date
Paghman, 191?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-147
Un pavillon rond dans la partie supérieure du parc royal bala bagh. Le pavillon, aux colonnes corinthiennes, héberge des bancs. Le pavillon est surplombé par de larges arbres. A travers son ouverture, on découvre des escaliers montant une des terrasses du parc, et probablement le bas de la façade d’un autre bâtiment. Au premier plan, des pots de fleurs et un espalier voutant l'accèss au pavillon à moitié couvert d’un rosier.
Place, date
Paghman, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-148
Comme le magasin sur la planche SdA 3-147, cette construction à trois étages est marquée par son extravagance stylistique : sise en haut d’une terrasse fleurie, elle est marquée par une toiture excentrique, imitant des pignons à échelon, à quoi s’ajoute encore un fronton par enroulement de la double fenêtre du deuxième étage. La façade du premier étage est continué de trois fenêtres, chacune surmontée d’un fronton : triangulaire sur les côtés, circulaire au milieu. Au rez-de-chaussée, une fenêtre tripartite surmonté d’un fronton triangulaire. Cet avant-corps est complété à droite par une véranda couverte au premier étage et une sorte de tour à lucarne avec fenêtre double, donnant sur un jardin intérieur, entouré d’un mur d’enceinte visible à droite également. L’entrée au bâtiment semble être cachée derrière des branches des arbres, à gauche.
Place, date
Paghman, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-149
Un autre bâtiment construit le long de la rue principale de Paghman, le même visible sur la planche SdA 3-127, près de la mosquée. Il s’agit d’une construction simple avec de larges fenêtres triparties à carreaux. Le long de la route, des réverbères sans ampoules. Devant le bâtiment, et à l’ombre, sept hommes, dont un assis ; à sa droite, un militaire.
Place, date
Paghman, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-150
Vue de loin de l’hôtel Farah, un des projets de l’émir Amanullah. L’hôtel est une construction dotée d’une façade relativement simple et pratique, contrairement à l'hôtel bahar sur la planche SdA 3-152. Il s’agit d’un corps central à un étage pourvu de deux ailes à deux étages, avec de fenêtres simplement ornées de linteaux clavés ; le corps central est pourvue de trois lucarnes. Le bâtiment est dominé par une colline rocheuse. Devant le bâtiment, un terrain vague aride.
Place, date
Paghman, localisation exacte inconnue, 192?
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-151
L’hôtel bahar (printemps) est une des constructions marquantes de Paghman, visible de loin, comme on constate p.ex. sur la planche SdA 3-052 ; sur les planches SdA 3-101 à 3-104, on constate aussi son rôle représentatif sous Amanullah. Son style, signe distinctif de son architecte italien A. De Gado, est le style néo-renaissance, avec des fenêtres relativement simples au premier étage du corps central surmontées de frontons demi-circulaires qui sont reliés comme pour un relief, des double-fenêtres cintrées enchâssées de pilastres sur les ailes du premier étage. La corniche marcapiano du bâtiment est composée de deux éléments : d’une bande de stuc blanc et d’un relief en dentelure. Les deux tours à toit pyramidaux et corniches dentelées sont pourvus de fenêtres larges et carrées au premier étage et de fenêtres cintrées larges au rez-de-chaussée, toutes dépourvues d’ornements. L’entrée de l’hôtel est à droite, sous un porche néo-renaissance à colonnes corinthiennes et cannelées. L’ensemble du bâtiment est une construction en brique. Une route mène vers l’hôtel, qui est accessible par un perron.
Place, date
Paghman, 1926
Collection
Souvenir d’Afghanistan 1925-1927
Series
SdA 3/4 (double face, 1927) 113 à 152 : Paghman, Bâtiments 2
SdA 3-152